Millau Sejours Adapes
Publié le 29 Février 2016 à 14h26 - 1042 v.

Musée Soulages

Au cœur de Rodez, ce musée d'art contemporain présente la donation du peintre Pierre Soulages et des expositions temporaires de dimension internationale. Dans le musée, on y expose des œuvres de jeunesse, les eaux-fortes, lithographies, sérigraphies, les œuvres sur papier, tous les délicats Brous de noix, le travail préparatoire aux vitraux de Conques, les peintures sur toile jusqu'à l'Outrenoir. Les collections permanentes du musée Soulages constituent le plus important ensemble du peintre Pierre Soulages au monde.

Un carrefour des artistes

Le projet culturel et scientifique du musée Soulages est pensé de manière à croiser l’histoire de Pierre Soulages avec les différentes manifestations de sa création à savoir les peintures sur papier et sur toile, l’œuvre imprimée et les vitraux.

Cet espace permet de présenter des artistes et des mouvements, modernes et contemporains, guidés par l’expérimentation technique et l’invention. Afin de compléter ce projet, la maison natale de Pierre Soulages, construction du début du XIXe siècle située rue Combarel, a été acquise par la Communauté d’agglomération du Grand Rodez.

La Maison Soulages constituera à moyen terme une annexe du musée Soulages en accueillant des artistes en résidence et un atelier de production d’estampes ouvert aux professionnels, aux étudiants et amateurs.

L’artiste le plus coté aux enchères

Peintre de notoriété internationale, est natif de Rodez en Aveyron. Son œuvre est représenté dans près de 90 musées dans le monde. Sa rétrospective en 2009 à Paris, au musée national d’art moderne - Centre Georges Pompidou, a réuni près de 500 000 visiteurs (une fréquentation record, après celle de l’exposition Dalí). C’est l’artiste Français le plus coté au monde sur le marché de l’art contemporain. Sa dernière toile s’est vendue à plus de 5 millions d’euros.

Les œuvres témoignent de la multitude de techniques et supports employés par l'artiste : le papier, la toile, le verre, le bronze ou le cuivre, l'œuvre imprimée (eaux fortes, lithographies, sérigraphies), les travaux préparatoires aux vitraux de Conques, des peintures sur toile et sur papier (un ensemble unique, dont des gouaches, des encres et les Brous de noix), de la documentation, des livres, des photographies, des films, des correspondances…

Émettez un commentaire sur cette chronique si vous souhaitez être entendu.

Les publications similaires à cet article

  1. 30 Déc. 2015Le pont de Millau : une merveille architecturale1469 v.